Après Dean (N° 101)

Publié le par Thierry

Tout autour de nous... de l'eau, de l'eau et des bancs de poissons... Des dizaines, des centaines, des milliers, peut-être, qui vont et viennent... Ils me font penser à un vol d'étourneaux...
Depuis près d'une heure nous sommes sous l'eau... Depuis près d'une heure, le spectacle sous-marin s'offre à nous... Mais certainement pas comme si de rien n'était...
Dès la mise à l'eau (saut droit au phare de Vieux Fort, au milieu des gamins qui plongent de ces rochers) une impression étrange m'envahit. Dès avant d'ailleurs.... Il y a une semaine, Dean a traversé l'archipel des Petites Antilles, dévastant le sud de la Martinique. Le sud de la Guadeloupe n'a pas été vraiment épargné. Les cotes offraient, le lendemain, un spectacle de désolation.... La mer était montée, des vagues de 8 à 10 mètres de haut s'étaient écrasées sur la terre.... Pierres, algues... jonchaient le sol... Alors.... au fond... qu'allions nous trouver??
Un semaine après, nous sautons.... et il est tout de suite difficile de s'y retrouver.... Oh, les rochers, patates coralliennes ou anciennes roches volcaniques, sont bien là... Elles n'ont pas bougé!! Mais, quelle difficulté pour se repérer, pour y voir quelque chose... Huit jours après la tempète, l'eau qui parraissait relativement calme est encore troublée, encore pleine de sédiments en suspension... Nous plongeons dans une véritable purée de pois... Comme un brouillard qui a du mal à se disperser...
Peu importe... nous connaissons le site et avançons.... La deuxième surprise témoignant de la violance de la tempête qui a sévi là, est l'épaisse couche de sable ou de ??, je ne sais pas quoi... limon, vase.... qui a tout recouvert... A l'intérieur des grandes éponges une bonne couche de ce dépot vaseux.. je ne trouve pas dautre terme...le soleil a du mal à percer cette couche dense....
Cà et là, aussi, une éponge brisée, couchée ou simplement blessée... des branches de corail, des gorgones arrachées.... triste spectacle....

L'eau parait chaude, plus encore que d'habitude.... Cela ne présage pas grand chose de bon.... les anémones semblent molles, sans réaction quand nous les carressons, enfouissons nos doigts dans leurs tentacules... effet de la qualité de la lumière, de la température de l'eau? Je ne sais pas....
Il va falloir attendre, attendre que le sédiment se dépose, attendre que les courants l'entrainent, attendre que ce site retrouve sa beauté naturelle... Car, n'en doutez pas... le mer reprendra ses droits.... Là où il y avait du sale, il y aura du sable... les rochers retrouveront leur aspect.... Espérons que celà se fasse assez rapidement, que ce qui a été recouvert ne meurt pas....
Puis, vers l'anse Dupuis..., hasard des courants marins, l'eau est brusquement redevenue plus limpide, le soleil a percé.... et c'est là que nous l'avons rencontré ce "vol d'étourneaux"
Thierry?.... Oui? .... Tes paramètres?..... 22mètres, 58 minutes...

Publié dans bulles

Commenter cet article